Penser être en bonne santé, c'est bien...

Le savoir c'est mieux !

Instants Santé jeunes

 - Sommeil
Les questions que tu te poses:

Le sommeil c’est essentiel

58% des jeunes ont du mal à se lever le matin. Et toi ?
Tu as pris du poids ? Tu n’arrives pas à te concentrer ? Tu t’endors pendant les cours ?
C’est peut-être dû à un manque de sommeil.
Retrouve un bon sommeil de 7h30 à 8h par nuit grâce à l’appli « Mon coach sommeil ».

Pour télécharger l’appli :

Google Play

Itunes

Pour en savoir plus : Réseau Morphée

 

Internet, téléphone, tablette : ennemis du sommeil ?

« Je me couche souvent tard car je ne peux pas m’empêcher de discuter par SMS avec mes amis et de trainer sur les réseaux sociaux » (Erwan, 20 ans)

La lumière bleue des écrans bloque la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui prépare le corps au sommeil. Trop de temps passé sur écran le soir retarde donc le moment où ton organisme va ressentir les signaux du sommeil.
Les écrans ont en plus un effet stimulant : regarder un film, chercher des informations sur Internet, envoyer des SMS, échanger sur Facebook ou Twitter sont des activités qui maintiennent ton cerveau en éveil et t’empêchent de lâcher prise et d’accéder au sommeil. Il est préférable d’arrêter toutes ces activités dès que tu te mets au lit voire 1h avant d’aller te coucher.
Coupe tout contact avec le monde extérieur (téléphone en mode avion) afin de ne pas être dérangé pendant la nuit et être en forme le lendemain.

Comment récupérer d’une nuit blanche ?

Quand je sors, je rentre souvent au petit matin. Je mets plusieurs jours à m’en remettre : comment faire pour récupérer ? (Théo, 20 ans)

Il est conseillé de limiter son temps de sommeil après une nuit blanche : couche-toi en rentrant et essaie de te lever vers 10h-11h du matin. Le soir, afin de faire une bonne nuit, tu peux te coucher un peu plus tôt que d’habitude. Il est également possible de faire une petite sieste l’après-midi si nécessaire (avant 16h) mais pas trop longue car cela risque de décaler ton heure d’endormissement le soir.
Attention aux activités dans la journée qui suit la nuit blanche : ta vigilance est diminuée et tes réflexes affaiblis, donc fais une petite sieste si tu dois prendre ton scooter ou ta voiture.
Les jours suivants, reprends ton rythme habituel, en allant te coucher à un horaire régulier et suffisamment tôt pour respecter tes besoins en sommeil.

Impact du manque de sommeil sur la santé

J’ai du mal à me concentrer en cours et j’ai tendance à somnoler dans la journée. Est-ce que je dors suffisamment ? (Gaël, 22 ans)

On ne rend pas toujours compte que l’on manque de sommeil. Or 85 % des jeunes de 15 à 20 ans sont, en période scolaire, en manque de sommeil de 2h par jour. Le manque de sommeil peut s’installer et entrainer une « dette de sommeil » : on n’arrive plus à constituer des réserves de sommeil et à rattraper le manque de sommeil réparateur.
Le sommeil est important à tout âge, mais chacun a des besoins différents : entre 7h30 et 10h de sommeil par nuit sont nécessaires selon les personnes.
Les conséquences du manque de sommeil sont nombreuses : on manque d’énergie, on a des difficultés à se concentrer et à mémoriser les choses, on devient irritable, stressé, on peut avoir une baisse de moral, et on a tendance à somnoler pendant la journée.

Améliorer la qualité de son sommeil

« Je n’arrive pas à m’endormir rapidement, y-a-t-il des « trucs » pour bien dormir ? » (Juliette, 18 ans)

Le sommeil ne survient pas sur commande mais tu peux agir sur plusieurs facteurs pour l’améliorer :
– lumière et température de ta chambre : le noir complet et une température de 18°-20° favorisent l’endormissement. Évite la lumière bleue des écrans (ordinateurs, smartphones, tablettes) avant le coucher,
– calme : évite de t’endormir avec tes écouteurs car cela peut générer des troubles du sommeil et nuire à ton audition,
– alimentation et consommation d’excitants (alcool, café, thé, cola, boissons énergisantes) : adopte une alimentation équilibrée et évite les repas trop tardifs et trop copieux le soir. Évite de consommer des excitants après 17h. Méfie-toi, l’alcool peut masquer les effets de la fatigue,
– activité physique : la pratique d’une activité physique régulière favorise l’endormissement rapide et augmente la durée du sommeil profond. Évite toutefois de faire du sport dans l’heure qui précède le coucher.

Les troubles du sommeil, c’est quoi ?

Je me réveille souvent au milieu de la nuit, est-ce que je dois en parler à mon médecin ? (Aïcha, 19 ans)

Au moment du coucher, les émotions et les tensions accumulées pendant la journée resurgissent et les inquiétudes liées au lendemain s’expriment. Des difficultés d’endormissement, des réveils pendant la nuit ou trop précoces le matin, peuvent alors apparaitre. Si ces problèmes durent et ont un impact sur ton bien-être la journée, on parle d’insomnie. Des insomnies répétées ne sont pas à prendre à la légère, tu dois en parler à ton médecin.
Pour éviter de ressasser tes problèmes la nuit, tu dois essayer de te ménager un sas de décompression avant d’aller te coucher grâce à une activité distrayante (lecture, musique, coloriage, etc.) ou des exercices de relaxation afin de faire le vide dans ta tête.

Mieux connaitre le sommeil

« Quand je dors, j’ai l’impression de perdre mon temps ! » (Chloé, 16 ans)

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, ce n’est pas sans raison ! La qualité de notre sommeil a un impact direct sur notre qualité de vie et notre santé. Dormir, ce n’est pas une perte de temps, mais cela participe à notre équilibre et à notre bien-être.
Le sommeil permet de récupérer physiquement, psychologiquement et intellectuellement, et de mémoriser ce qu’on a appris dans la journée. Il facilite la concentration et la gestion du stress et des émotions. Il renforce l’efficacité des défenses immunitaires et favorise la régénération des cellules de l’organisme.