Penser être en bonne santé, c'est bien...

Le savoir c'est mieux !

Instants Santé jeunes

 - Contraception et grossesse
Les questions que tu te poses:

Se procurer la pilule du lendemain

La pilule du lendemain peut être délivrée, sans ordonnance, en pharmacie, dans un centre de planification ou par ton infirmière scolaire. Si tu es mineure, tu peux la retirer anonymement et gratuitement.

La contraception d’urgence.

 

La consultation gynécologique

« Je n’ose pas y aller, j’ai peur d’avoir mal et de me déshabiller. » (Aya)

Cette consultation peut être réalisée par ton médecin, un gynécologue ou une sage-femme. Elle te permet de poser toutes les questions sur ton corps, la sexualité, la contraception, ta vie intime, en toute confidentialité et sans jugement.

L’examen médical n’est pas obligatoire lors de ta première consultation. Il permet de vérifier que tout va bien et de dépister certaines maladies : il comprend un examen des seins et un examen gynécologique. Ces examens ne sont pas douloureux, mais si tu as des appréhensions, parles-en avec le médecin ou la sage-femme. Ce suivi est important tout au long de la vie d’une femme. Même si tu n’as pas d’activité sexuelle, il doit être fait de manière régulière. Pour en savoir plus, télécharge la brochure.

Quelle méthode de contraception choisir ?

Je suis perdue : comment savoir quelle est la meilleure contraception pour moi ? (Léa)

La contraception la plus efficace, c’est celle que l’on choisit, avec l’appui d’un professionnel de santé, et qui correspond à notre situation. Pour pouvoir la choisir, il faut donc se poser une série de questions sur ses envies, ses besoins et son mode de vie.

Par exemple : quelle est ta situation affective ? Fumes-tu ? Souhaites-tu avoir des enfants bientôt ? As-tu des règles douloureuses ? de l’acné ?

Il faut également être au clair sur sa situation médicale (maladies chroniques, traitement en cours, allergies, etc.) et ses antécédents familiaux.

Enfin, cela dépend également de ton tempérament : certaines méthodes de contraception nécessitent d’être prises tous les jours à heure fixe.

N’hésite pas à demander conseil au centre de planification et d’éducation familiale ou à ton médecin.

Site : http://www.choisirsacontraception.fr/

Comment fonctionne un stérilet ? À qui s’adresse-t-il ?

« J’ai entendu dire que le stérilet, ce n’était que pour les femmes ayant déjà eu un enfant.» (Kim)

Un stérilet ou DIU (dispositif intra utérin) est un petit objet en forme de T, placé au fond de l’utérus par le médecin, la sage-femme ou le gynécologue pour une durée de 4 à 10 ans. Il en existe deux sortes : en cuivre ou en plastique avec hormones.

Les jeunes filles peuvent utiliser le DIU comme 1ère contraception, y compris si elles n’ont jamais eu d’enfant.

Son action longue durée permet d’empêcher la fécondation. C’est une méthode très efficace qui permet de ne pas penser à sa contraception tous les jours.

Le stérilet est gratuit pour les mineures en pharmacie, et sans condition d’âge dans les centres de planification familiale. Sinon, il est délivré sur ordonnance, et est remboursé à 65%.

Site : http://www.choisirsacontraception.fr/

La contraception d’urgence : à utiliser uniquement en cas de problème.

Le préservatif s’est déchiré… avec ma copine, on est allé à la pharmacie pour acheter la pilule du lendemain. (Nathan)

La contraception d’urgence (ou pilule du lendemain) est une méthode contraceptive de rattrapage qui permet d’éviter la survenue d’une grossesse non désirée après un rapport sexuel non ou mal protégé (rupture de préservatif, oubli de pilule, vomissement dans les 3h suivant la prise de la pilule, etc.). Elle doit être prise le plus tôt possible et au plus tard dans les 5 jours (120 heures) qui suivent. Plus elle est prise tôt, plus elle est efficace.

Les mineures peuvent l’obtenir de manière anonyme, gratuite et sans ordonnance en pharmacie, auprès d’une infirmière scolaire ou dans un centre de planification familiale. Les majeures peuvent également se la procurer sans ordonnance en pharmacie.

Elle n’est pas efficace à 100%, si tu constates un retard de règles de 5 à 7 jours, fais un test de grossesse. Contrairement aux idées reçues, la pilule du lendemain ne provoque pas de stérilité.

Site : http://www.choisirsacontraception.fr/

Désir d’enfant et grossesse

Avec mon ami, on a très envie d’un enfant. Comment savoir si on est prêts ? (Élodie)

Le désir d’enfant peut être motivé par de nombreuses raisons : envie d’être enceinte, de donner la vie, de transmettre quelque chose, etc. Devenir parent est un parcours semé de joies mais aussi de doutes, il faut donc être sûr de son choix. Être parent, ce n’est pas juste subvenir aux besoins d’un enfant, c’est l’accompagner dans son éducation et son développement. C’est un projet de vie que l’on construit avec son compagnon, une concrétisation de votre relation. C’est normal d’avoir des doutes à ce sujet, alors n’hésite pas à en parler avec ton médecin ou ton gynécologue.

Quels sont les symptômes de la grossesse ?

« J’ai un retard de règles de plusieurs jours : ça veut dire que je suis enceinte ?» (Sofia)

Le retard de règles est l’un des premiers signes de grossesse : pour autant cela ne signifie pas forcément que l’on est enceinte. La durée du cycle peut en effet varier d’un mois à l’autre, et d’autres facteurs peuvent intervenir (stress, fatigue, problèmes de santé, etc.).

Pour en être sûre, le mieux est de pratiquer un test de grossesse (urinaire puis sanguin) : il permet de détecter la présence de l’hormone de grossesse et d’avoir une réponse rapide et fiable.

Les autres signes de grossesse sont nombreux et peuvent varier d’une femme à une autre. On peut ainsi avoir les seins gonflés et douloureux, ressentir un tiraillement dans le bas-ventre, être fatiguée, avoir des vertiges, avoir la nausée, etc.

Si le retard de règles persiste ou si le test urinaire est positif, prends rendez-vous rapidement avec ton médecin ou ton gynécologue.

Quel est le délai légal pour pratiquer une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) ?

« J’ai un retard de règles de 10 jours et un test de grossesse positif. Je ne suis pas prête pour un enfant maintenant, combien de temps me reste-t-il pour faire une IVG ? » (Louise)

Tu es confrontée à un choix difficile. Il faut prendre le temps pour t’informer et bien réfléchir à tes options avant de prendre une décision. En France, l’IVG peut être pratiquée jusqu’à la 12e semaine de grossesse (qui correspond à la 14e semaine d’absence de règles ou aménorrhée). Il existe deux méthodes d’IVG : la méthode médicamenteuse et la méthode instrumentale. La méthode médicamenteuse est possible jusqu’à la fin de la 5e semaine de grossesse (7e semaine d’aménorrhée) et la méthode instrumentale, est possible jusqu’à la fin du délai légal (14e semaine d’aménorrhée). L’IVG est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Lorsque l’on interrompt une grossesse, on peut avoir besoin d’être soutenue et d’en parler. Tu peux t’adresser à ton médecin, la sage-femme qui te suit ou à un centre de planification familiale. Tous les lieux d’information sur le sujet sont recensés sur le site ivg.gouv.fr . Tu peux également appeler le 0 800 08 11 11 (n° gratuit et anonyme).